Bulletin Ambroisie du 15 au 21 septembre

Le mercredi 19 septembre c'est la journée nationale de la qualité de l'air, l'occasion de sensibiliser tout un chacun sur l'importance de respirer un air de bonne qualité.

 Malheureusement pour les allergiques, l'ambroisie sera bien présente pour cette journée nationale de la qualité de l'air. En effet, elle est actuellement en pleine pollinisation, la semaine qui vient s'annonce chaude et ensoleillée et favorisera la dispersion des pollens dans l'air. Le risque d'allergie sera très élevé autour de la vallée du Rhône de Lyon à Montélimar et dans le Nivernais, il sera élevé dans le Vaucluse et sera moyen dans les départements limitrophes à la zone principale d'infestation.

Le reste des pollens (graminées, plantain, urticacées (orties)) seront de moins en moins présents dans l'air et ne gêneront pas les allergiques. Le risque d'allergie ne dépassera pas le niveau faible pour ces pollens sur l'ensemble du pays.

Les pollens de cèdre font leur apparition sur les capteurs du réseau et vont jaunir les surfaces (voitures, balcons, trottoirs, fenêtres…) mais ils ne sont fort heureusement pas allergisants.
Les concentrations des pollens d'ambroisie devraient commencer à bien baisser d'ici une semaine avec le retour de la pluie annoncée pour le week-end du 22-23 septembre qui apportera du répit aux allergiques. D'ici là, lors des belles journées ensoleillées, les personnes allergiques doivent rester très prudentes et bien suivre leur traitement et consulter leur médecin en cas de symptômes.

Roussillon est suivi par Genas dans le Rhône avec un index pollinique de 138.

Les pluies fréquentes sur Rhône Alpes ont retardé la floraison de l'Ambroisie mais aussi favorisé sont expansion. Cette semaine marque donc le début d'une période difficile pour toutes les personnes allergiques à l'Ambroisie.

Pour l'instant c'est donc surtout dans le couloir rhodanien qu'il faut commencer à se calefeutrer et prendre ses médicaments.

Au niveau national ce sont surtout les départements de l'Ardèche et de la Drôme qui sont les plus touchés avec un niveau d'alerte Orange.

La météo n'est pas favorable pour les semaines suivantes concernant la dispersion des pollens. Prenez donc vos précautions et consulter votre médecin traitant.